soins, quotidiens avec des méthodes 100% nature
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Historique de la Sophrologie

Aller en bas 
AuteurMessage
Orchidée
Admin
avatar

Nombre de messages : 779
Localisation : Haute-Savoie
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Historique de la Sophrologie   Sam 17 Mai - 20:12

Alfonso Caycedo, neuropsychiatre colombien d' origine basque espagnole né en 1932 à Bogotá (Colombie), crée à Madrid, en 1960, ce qu'il nomme la fille de la médecine pour étudier la conscience humaine et les moyens d'en faire varier les états et niveaux.

S'appuyant essentiellement sur l' hypnose thérapeutique, la relaxation progressive de Jacobson, le training autogène de Schultz (1883-1970) et la phénoménologie psychiatrique, Caycedo met au point une nouvelle méthode avec une terminologie spécifique et surtout un rapport au malade plus respectueux, prenant en compte sa personnalité, ses spécificités...

"(...) j'ai fondé la Sophrologie dans le Service de Neuropsychiatrie de l'Hôpital Provincial de Madrid que dirigeait le Pr. Juan José Lopez Ibor en 1960. Je m'occupais alors du traitement de patients psychiatriques au niveau hospitalier et ma rencontre avec la conscience malade de ces patients a eu des caractéristiques spéciales. Une grande partie de la thérapeutique d'alors produisait une modification ou une altération de la conscience. Je me réfère aux traitements d'électrochocs et aux comas insuliniques qui étaient à l'époque une thérapie de choix (...). Ma rencontre avec la conscience en coma produit par l'insuline, ou (...) par l'électrochoc, (...) produisaient en moi une interrogation : est-il nécessaire de modifier la conscience ou de l'altérer comme thérapeutique ? Ensuite, je me suis intéressé à l'hypnose clinique (...). Alors naquit en moi un désir de recherche de la conscience parce qu'il me paraissait que les maladies mentales étaient fondamentalement des altérations pathologiques de la conscience. Puisse-je connaître la conscience en harmonie ? Fut ma 1ère Question Radicale qui me porta à mettre en marche un mouvement médical pour rechercher la conscience en harmonie, je lui donnais le nom de "Sophrologie" (...), une école scientifique pour laquelle j'ai proposé la devise "Ut conscientia noscatur", qui signifie, "pour que la conscience soit connue". (Caycedo, 2001)




Puis, interpellé par certaines descriptions de la conscience d'ouvrages de Yoga et encouragé par le grand phénoménologue suisse Binswanger à entreprendre ce voyage, Caycedo séjourne plus de deux ans en Orient (1965 - 1968), où il s'initie à divers Yoga, en particulier au Yoga intégral développé par Sri Aurobindo dans son ashram de Pondicherry (Inde), au Tummo - forme de méditation bouddhique tibétaine - et au Zen japonais.

Il en tirera, respectivement le premier, deuxième et troisième degré de la "Relaxation Dynamique", adaptant et rendant plus accessibles à notre esprit occidental les techniques originelles, en abandonnant notamment l' aspect philosophique et religieux initial, puisqu'il s'agit alors véritablement d' élaborer une science.

Si Caycedo réalise ainsi un pont - ou "une rencontre vivantielle" (Caycedo, 2001) - entre l' Occident et l' Orient. Il nous précise aussi que, "Peut-être à cause des recherches que j'ai réalisées, nombreux sont encore ceux qui confondent la Sophrologie et ma Méthode qui est son fondement, avec ce genre de techniques et de méthodes [occidentales et orientales] que j'ai étudié et abandonné au fur et à mesure que je découvrais les structures responsables de l'intégration de la conscience, celles que ma Méthode découvre et renforce à l'heure actuelle".

Du domaine médical initial, la Sophrologie s'ouvre, en 1977 (époque du "choc pétrolier"), vers le domaine social. Dans les années 80, la branche sociale de la sophrologie est créée. Ce dernier domaine occupe aujourd'hui une place importante et de nombreux sophrologues se sont spécialisés dans la prophylaxie (prévention, promotion de la santé), la pédagogie ou le domaine sportif.

En 1985, Caycedo proposera un 4ème degré original élaboré à partir de ses propres expériences sophrologiques.
"RELAXATION DYNAMIQUE"



Depuis, Caycedo a modifié les degrés initiaux et a mis au point huit degrés supplémentaires exigés pour devenir "Sophrologue Caycédien". L'ensemble de la méthode de "Relaxation Dynamique" comprend ainsi 3 cycles avec chacun 4 degrés, soit au final 12 degrés de "Relaxation Dynamique" ! Ces degrés peuvent être comparés à ce que les arts martiaux japonais désignent par "katas" (Fernandez, 1996), c'est-à-dire, un enchaînement de mouvements codifiés, une "forme" originelle, transmise par les fondateurs pour synthétiser leur art. Toutefois, l' apprentissage des différents degrés de la "Relaxation Dynamique" n'exige pas tant de perfectionnisme que dans les katas japonais : la forme importe moins que la dynamique, que l'intentionnalité et surtout que l' expérience personnelle.

En fait, seuls les quatre premiers degrés (cycle fondamental) sont pratiqués couramment et les trois premiers ont été pendant de nombreuses années les seuls proposés par Caycedo.

Une pratique régulière du seul premier degré peu s'avérer, selon nous, suffisante : plus que la "quantité" (apprentissage de plusieurs degrés, plusieurs méthodes ou disciplines) il nous semble plus juste de privilégier la qualité (être présent, conscient aux informations toujours nouvelles d'un geste simple du 1er degré, par exemple) et la répétition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lasanteaveclanature.naturalforum.net
 
Historique de la Sophrologie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Sophrologie Caycédienne en théorie.
» Letavia - reconstitution historique des Bretons fin Ve
» Trouver un fait historique à partir de 3 indices
» historique de l'orthodontie
» Historique de la formation des témoins de Jéhovah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Se Soigner au naturel :: ESPACE BEAUTE, DETENTE et BIEN -ETRE :: La Sophrologie-
Sauter vers: