soins, quotidiens avec des méthodes 100% nature
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Guggul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orchidée
Admin
avatar

Nombre de messages : 779
Localisation : Haute-Savoie
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: La Guggul   Jeu 11 Sep - 13:40

En Inde, on connaît les vertus médicinales de la gomme guggul depuis environ 3 000 ans. Elle fait partie de plusieurs préparations traditionnelles destinées à traiter l'arthrite, les maladies de la peau, les douleurs névralgiques, l'obésité, les troubles digestifs, les infections buccales, les troubles du cycle menstruel, etc. De plus, les traités de médecine ayurvédique - médecine traditionnelle indienne - écrits avant notre ère, indiquent que la gomme guggul peut protéger contre une maladie qui, peut-on y lire, « résulte d'une mauvaise alimentation et de la sédentarité, et qui se manifeste par l'accumulation d'une substance grasse sur les parois des vaisseaux sanguins ». Il s'agit sans doute de la plus ancienne description de l'athérosclérose, de ses causes, des conséquences qu'elle entraîne et des moyens à prendre pour l'éviter. Traditionnellement, les Indiens prenaient le guggul sous forme de gomme crue (résine séchée) ou purifiée suivant des procédés ancestraux.

En 1966, des chercheurs de l'Université Banaras Hindu (Inde) entreprennent l'étude systématique des propriétés thérapeutiques et pharmacologiques de la gomme guggul. Ces travaux aboutissent notamment à la mise au point d'un extrait de résine du Commiphora mukul, appelé Gugulipid®. Cet extrait normalisé en guggulstérones a été officiellement approuvé en 1986 pour le traitement de l'hyperlipidémie par les autorités médicales indiennes. En Occident, les chercheurs ont commencé à s'intéresser à ce produit au milieu des années 1990, lorsqu'il est apparu dans les magasins de produits naturels.

Recherches
haut Hyperlipidémie: Avant 2003, les résultats de nombreuses études menées en Inde indiquaient que les extraits de guggul pouvaient réduire le taux de cholestérol de 10 % à 27 %1,2. Cependant, une étude à double insu avec placebo, publiée en 2003 et effectuée aux Etats-Unis, a donné des résultats non concluants au chapitre des lipides sanguins et même indésirables au chapitre du taux de cholestérol LDL (« mauvais cholestérol »)3. Parmi les 103 participants souffrant d’hypercholestérolémie modérée, 36 ont pris un placebo, 33 ont pris 1 000 mg par jour d’un extrait normalisé à 2,5 % de guggulstérones (Gugulipid®), et 34 ont pris une dose de 2 000 mg de ce même extrait. Après huit semaines, les chercheurs ont observé une diminution de 5 % du taux de LDL chez les sujets du groupe placebo, mais une augmentation de ce taux chez les sujets traités : 4 % chez ceux ayant reçu une dose de 1 000 mg et 5 % chez ceux ayant reçu une dose de 2 000 mg. De plus, une hypersensibilité cutanée a été enregistrée chez 15 % des personnes recevant la plus forte dose, chez 3 % des autres et chez aucune du groupe placebo. Ces résultats, qui diffèrent considérablement de ceux obtenus au cours des nombreuses études antérieures, pourraient être attribuables à des différences alimentaires, environnementales ou génétiques entre les populations américaines et indiennes2,4.

La faible qualité méthodologique de plusieurs des études précédentes (pas d’aléation, de groupe placebo, faible nombre de participants, essais publiés dans les années 1970 et 1980, etc.) a également été soulignée dans trois synthèses publiées en 20052,4 et en 20065. Les auteurs ont conclu que les données étaient insuffisantes pour conclure à l’efficacité du guggul pour réduire les taux de lipides sanguins chez les Nord-Américains. De plus, à ce jour, l’efficacité du guggul n’a pas été comparée à celle des statines, médicaments de synthèse largement utilisés en médecine classique pour traiter l'hypercholestérolémie.

Action anti-inflammatoire : Des essais menés sur les animaux dans les années 1970 indiquent que le guggul aurait des propriétés anti-inflammatoires. Des données préliminaires issues d’études de faible qualité réalisées en Inde laissent entendre que le guggul pourrait réduire les douleurs causées par l’arthrose et l’arthrite rhumatoïde6-9.

Acné: Les propriétés anti-inflammatoires du guggul pourraient être utiles en cas d’acné, mais les données restent très préliminaires. Les résultats de deux études de petite envergure et de faible qualité méthodologique menées en Inde indiquent qu’un extrait de guggul réduirait le nombre de lésions 10,11.

Divers: Malgré les affirmations enthousiastes qu'on trouve dans certains sites Internet au sujet des effets amaigrissants du guggul, les rares études cliniques ont donné des résultats non concluants12-15.

Précautions
Contre-indications
En raison de l'absence de données toxicologiques complètes et de son usage traditionnel pour réguler le cycle menstruel, certains auteurs recommandent aux femmes enceintes ou qui allaitent d'éviter de prendre de la gomme guggul.

Effets indésirables
Les extraits commercialisés en Occident provoquent peu d'effets indésirables et ceux-ci se limitent généralement à des troubles gastro-intestinaux légers et passagers. Par contre, la prise de gomme brute ou purifiée est associée à de la diarrhée et à des éruptions cutanées. À noter cependant qu’au cours d’un essai clinique effectué en 2003, 15 % des sujets ayant pris 2 000 mg d’extrait de guggul (normalisé à 2,5 % de guggulstérones) et 3 % de ceux ayant pris une dose de 1 000 mg ont subi une éruption cutanée attribuable à une hypersensibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lasanteaveclanature.naturalforum.net
 
La Guggul
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Se Soigner au naturel :: THERAPIES POUR SE SOIGNER :: Phytothérapie-
Sauter vers: