soins, quotidiens avec des méthodes 100% nature
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Rhubarbe

Aller en bas 
AuteurMessage
Orchidée
Admin
avatar

Nombre de messages : 779
Localisation : Haute-Savoie
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: La Rhubarbe   Jeu 25 Sep - 23:31

Utilisée comme herbe médicinale chinoise depuis des centaines d’années, la rhubarbe est connue en Amérique du Nord pour son goût acidulé et ses différents usages culinaires. Tout comme les autres fruits et légumes, la rhubarbe contient des composés antioxydants. Elle renferme aussi des fibres qui auraient la propriété de diminuer le cholestérol sanguin.

Principes actifs et propriétés
Plusieurs études prospectives et épidémiologiques ont démontré qu’une consommation élevée de légumes et de fruits diminuait le risque de maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies chroniques. Ces effets seraient en partie attribuables à certains composés antioxydants présents dans les fruits et légumes. En ce qui concerne la rhubarbe, une étude in vitro démontre que certains de ses composés auraient une activité antioxydante. Cependant, jusqu’à maintenant, les recherches se sont orientées vers la découverte et la caractérisation de ces composés. Il faudra de plus amples études pour savoir si le type et la quantité de composés antioxydants présents dans la rhubarbe apportent des bienfaits chez l’humain.

La tige de rhubarbe, qui constitue la partie comestible de la plante, est reconnue pour être une source importante de fibres alimentaires. Notons que 74 % du poids sec de la tige est constitué de fibres et que cette partie de la plante contient environ huit fois plus de fibres insolubles que de fibres solubles. Sur une base de matière sèche, la tige de rhubarbe contient cinq fois plus de fibres totales que les flocons d’avoine (gruau) et à peu près la même quantité de fibres solubles. Les fibres solubles (pectine, psyllium...) sont reconnues pour leur capacité à diminuer le cholestérol sanguin tandis que les fibres insolubles (lignine, cellulose...) n’auraient pas cette propriété. Par contre, ces dernières aide à maintenir une fonction intestinale adéquate. En dépit du fait que la rhubarbe contient surtout des fibres insolubles, quelques études tant chez l’humain que chez l’animal ont démontré l’efficacité des fibres de rhubarbe à diminuer les lipides sanguins.

Chez l’animal, l’ajout de fibres de rhubarbe à une ration alimentaire enrichie en cholestérol entraîne une diminution du cholestérol sanguin. Cette diminution serait attribuable à la capacité des fibres de rhubarbe de se lier aux acides biliaires, favorisant leur excrétion fécale. Le cholestérol est transformé en acides biliaires dans le foie. L’augmentation de l’excrétion fécale des acides biliaires se traduit par une augmentation de l’excrétion du cholestérol. Notons que les acides biliaires jouent un rôle important dans la digestion et l’absorption des graisses.

Une étude effectuée chez des hommes ayant un cholestérol sanguin élevé a démontré que la consommation de 27 g de fibres de rhubarbe par jour pendant quatre semaines diminuait le cholestérol total et le LDL-cholestérol (« mauvais » cholestérol) sans affecter les concentrations de HDL-cholestérol (« bon » cholestérol). Ces résultats forts prometteurs devront être validés chez un plus grand nombre de sujets puisque cette étude n’a été réalisée qu’avec dix participants.

Nutriments les plus importants

Vitamine K : La rhubarbe congelée et cuite (sucre ajouté) est une excellente source de vitamine K. La rhubarbe crue est une excellente source de vitamine K pour la femme et une bonne source pour l’homme, leurs besoins étant différents. La vitamine K est nécessaire pour la synthèse (fabrication) de protéines qui participent à la coagulation du sang (autant dans la stimulation que dans l’inhibition de la coagulation sanguine). Elle joue aussi un rôle dans la formation des os. En plus de se trouver dans l’alimentation, la vitamine K est fabriquée par les bactéries de l’intestin, d’où la rareté des carences en cette vitamine.

Calcium: La rhubarbe congelée et cuite (sucre ajouté) est une bonne source de calcium, tandis que la rhubarbe crue en est une source. Le calcium est de loin le minéral le plus abondant dans le corps. Il est majoritairement entreposé dans les os, dont il fait partie intégrante. Il contribue à la formation des os et des dents, ainsi qu’au maintien de leur santé. Le calcium joue aussi un rôle essentiel dans la coagulation du sang, le maintien de la pression sanguine et la contraction des muscles (dont le coeur).

Manganèse: La rhubarbe crue est une source de manganèse, tandis que la rhubarbe congelée et cuite (sucre ajouté) en est une source pour la femme seulement. Le manganèse agit comme cofacteur de plusieurs enzymes qui facilitent une douzaine de différents processus métaboliques. Il contribue également à la prévention des dommages causés par les radicaux libres.

Vitamine C : La rhubarbe crue est une source de vitamine C, tandis que la rhubarbe congelée et cuite (sucre ajouté) en est une source pour la femme seulement. Le rôle que joue la vitamine C dans l’organisme va au-delà de ses propriétés antioxydantes; elle contribue aussi à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives. De plus, elle protège contre les infections, favorise l’absorption du fer contenu dans les végétaux et accélère la cicatrisation.

De l’acide oxalique dans la rhubarbe
L’acide oxalique (ou oxalate) est un composé retrouvé naturellement dans les produits d’origine végétale. La tige de rhubarbe est riche en acide oxalique. Ce type d’acide est reconnu pour se lier à des minéraux tels que le calcium et le magnésium et ainsi diminuer leur absorption intestinale. La grande quantité d’acide oxalique présente dans la tige de rhubarbe pourrait être un facteur limitant de sa consommation. Cependant, les conclusions d’une étude chez l’animal ont démontré que la quantité d’oxalate présente dans la tige de rhubarbe contenant 5 % de fibres n’interférait pas avec la biodisponibilité du calcium de la rhubarbe6. De plus, il est important de mentionner que dans un contexte nord-américain, où il y abondance et diversité alimentaire, et où la consommation de rhubarbe est plutôt marginale, l’effet négatif de l’acide oxalique de la rhubarbe sur l’absorption des minéraux a probablement peu d’impact sur la santé.

Précautions
Régime sans oxalate. Les personnes à risque de lithiases oxalocalciques (pierres aux reins constituées d’oxalate et de calcium) devraient limiter leur consommation d’aliments riches en oxalate. La rhubarbe fait partie des huit aliments ayant montré une capacité à augmenter l’oxalurie. Il est donc recommandé pour ces personnes d’éviter d’en consommer afin de prévenir la formation des lithiases urinaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lasanteaveclanature.naturalforum.net
 
La Rhubarbe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» confiture de rhubarbe
» Chaussons à la compote de rhubarbe
» LA RHUBARBE
» rhubarbe
» Muffins à la rhubarbe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Se Soigner au naturel :: THERAPIES POUR SE SOIGNER :: Frutothérapie-
Sauter vers: