soins, quotidiens avec des méthodes 100% nature
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Prêle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orchidée
Admin
avatar

Nombre de messages : 779
Localisation : Haute-Savoie
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Prêle   Dim 1 Mar - 13:11

Elle est banale -on la trouve partout- et pourtant extraordinaire.

Extraordinaire par son passé puisqu'elle existait déjà aux premiers âges de la terre. Elle croissait en abondance et nous a laissé un précieux héritage sous la forme d'épaisses couches de houille dans lesquelles on a relevé des empreintes qui prouvent que son aspect n'a pas changé : tige creuse, droite et élancée, pourvue à intervalles réguliers de noeuds, bagués d'une gaine découpée, d'où jaillissent des couronnes de feuilles, segmentées elles aussi, ressemblant à de longs poils; mais au lieu de mesurer de 30 à 120 cm comme aujourd'hui, ces tiges atteignaient alors la taille d'un sapin.

Extraordinaire par sa nature même puisqu'elle ne fleurit pas et se reproduit par des spores, comme les champignons, les fougères et les mousses. En effet, les tiges que l'on voit tout l'été au bord des ruisseaux, dans les lieux humides et sablonneux où elle se plaît, sont stériles. Elles ont été précédées au printemps par d'autres tiges, fertiles celles-là, qui ne dépassent guère 20 cm de haut et n'ont rien de commun avec elles : elles sont rougeâtres, nues et se terminent par un épi de spores de forme ovoïde qui leur donne l'allure de baguettes de tambour piquées dans le sol; et c'est seulement quand les spores sont arrivées à maturité et que ces tiges destinées à assurer l'avenir de l'espèce se flétrissent, que les autres commencent à se développer, si bien qu'on peut croire qu'il s'agit de deux plantes différentes...

Extraordinaire enfin par sa composition. Elle est un véritable réservoir de silice; ses cendres en contiennent jusqu’à 80 % et, en examinant l'arête des feuilles avec une loupe, il arrive qu'on y distingue de petits cristaux de ce minéral auquel nous devons, entre autres pierres de valeur, le quartz, l'améthyste, l'agate et l'opale. Cependant ce n'est pas sa seule richesse; elle renferme également du calcium, sodium, fer, manganèse, potassium, soufre, magnésium, du tanin, un complexe d'alcaloïdes et un glucoside amer, lequel lui donne la saveur qui lui a valu son nom: « âpre au goût » se disant asper en latin, on l'appela asperella qui devint «asprèle» puis «prêle».

Les Romains - avec Pline qui la baptisait «le poil de la terre» - la conseillaient, en tant que tonique et reconstituant général, sous forme de salade préparée avec les jeunes pousses.

La prêle est très riche en silice dont l'action sur les articulations est importante. Elle stimule la synthèse du collagène contenu dans le tissu osseux et conjonctif et facilite ainsi la reconstitution du cartilage au cours des maladies articulaires (arthrose, rhumatismes). C'est un élément de structure dont dépend l'élasticité des tissus : à ce titre, elle permet d'améliorer la souplesse des tendons et les protège au cours des efforts sportifs où ils sont soumis a rude épreuve. La silice facilite également la consolidation des fractures en favorisant la formation du cal de cicatrisation. Les carences en silicium, constituant de la silice sont fréquentes et augmentent avec l'âge. D'ou l’intérêt de cures régulières de prêle pour tous ses effets bénéfiques sur les tissus. osseux et conjonctif.

Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lasanteaveclanature.naturalforum.net
 
Prêle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Se Soigner au naturel :: THERAPIES POUR SE SOIGNER :: Phytothérapie-
Sauter vers: