soins, quotidiens avec des méthodes 100% nature
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aloe Vera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orchidée
Admin
avatar

Nombre de messages : 779
Localisation : Haute-Savoie
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Aloe Vera   Dim 17 Sep - 22:29

Cancer, maladies de peau incurables, problèmes digestifs chroniques… rien ne semble résister à l’aloe vera et les résultats semblent impressionnants !

Il existe plusieurs espèces d'aloe. La plus utilisée reste l'aloe vera en raison de ses propriétés et surtout sa facilité de mise en culture. D'origine d'Afrique du Nord, l'aloe vera est cultivée partout dans le monde et notamment en Espagne, au Mexique et dans le sud des Etats-unis. Appelé Aloe barbadensis ou encore Aloe vulgaris par les scientifiques, il est plus connu sous le nom d'aloe vera, (aloès vrai), aloès de Curaçao ou sabila (en espagnol). Les feuilles plutôt étroites (en comparaison des autres variétés d'aloe) sont longues, dentées. Du centre s'élève une inflorescence avec de nombreuses fleurs jaunes en forme de tube. Au bout de 4 à 5 ans, le cactus atteint environ un mètre : on peut commencer à prélever ses feuilles pour la fabrication de remèdes ou de cosmétiques.

Une formule complexe
Depuis près de 50 ans, les chercheurs se penchent sur la formule intime de l'aloe vera. L'aloïne et ses dérivés sont les principes actifs majeurs de la feuille. Si ces substances ont une action sédative, antibiotique, purgative et analgésique, d'autres composants renforcent cette action bactéricide, fongicide et calmante : les acides aloétique et cinnamique. L'aloe vera contient 7 des 8 acides aminés essentiels qui ne peuvent être fabriqués par l'organisme humain et qui lui sont indispensables.
La peau et les cheveux
L'aloès concentre la plupart des vitamines, notamment A, E et du groupe B, celles qui concernent la peau et les cheveux. Il est riche aussi de tous les sels minéraux indispensables : phosphore, potassium, calcium, chlore, fer, zinc... Bref, l'aloès, par sa composition, possède des propriétés très intéressantes pour la peau : cicatrisation, régénération cellulaire, hydratation cutanée, anti-inflammatoire, antibiotique. C'est pourquoi les cosmétiques à base d'aloès sont particulièrement conseillés dans les cas de prurit, d'eczéma, de petites blessures, d'irritation, de mycoses et même de boutons de fièvre ou d'herpès !
En interne, une panacée !
Non seulement, l'aloe vera stimule les défenses immunitaires, mais il est antibiotique, anti-inflammatoire, puissamment cicatrisant. Il aide à éliminer les toxines, à nettoyer les organes encombrés (reins, foie…). Il soulage les crampes d'estomac et les maux gastriques. Le jus d'aloès est conseillé dans les cas de diabète, d'allergies, de constipation, de problèmes cardiaques.

Où, combien, comment ?

• Jus de pulpe ou de feuille entière : deux à trois cuillérées à soupe dans un verre d'eau ou de jus de fruit, 2 à 3 fois par jour. Ulcères d'estomac, fatigue, maladies auto-immunes, constipation, mauvaise digestion, problème circulatoires, herpès?
• Teinture : 5 gouttes dans un verre d'eau. principalement pour stimuler l'appétit.
• Gélules : la lyophilisation et la déshydratation conservent la plante, mais pas toutes ses propriétés : toutefois les gélules sont intéressantes parce qu'on n'a pas à supporter le goût pour le moins désagréable de la pulpe. Conseillé pour les allergies respiratoires, les problèmes de déminéralisation, de cheveux ou de peau.
• Ampoules et gels : à base d'aloe vera, ces produits sont adaptés à une utilisation spécifique (cure de choc ou pansement gastrique) ; suivre les notices.
• Crèmes et gels de massage : hémorroïdes, brûlures légères, coups de soleil, verrues, varices, dermatoses… suivre les indications du fabricant.
• Shampoing, dentifrice, cosmétiques divers : cheveux et peaux fragiles, gencives abîmées


Dernière édition par Orchidée le Sam 6 Déc - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lasanteaveclanature.naturalforum.net
Cosinus2

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Aloé vera "les chercheurs et leurs découvertes"   Mar 18 Sep - 6:49

farao Bonjour Toutes et Tous,

J'entend souvent dire qu'il n'existe pas de preuves scientifiques des pouvoirs de l'Aloé vera , ci-dessous vous trouverez les rapports d'éminents spécialistes mondiaux qui s'y sont penchés.
Pour lire de nombreux témoignages vous pouvez aussi vous rendre sur mon forum à cette adresse :
http://aloeveraforum-net.myrealboard.com

Amicales salutations


ALOE VERA « BARBADENSIS MILLER »

Il existe plusieurs espèces d'aloès. La plus utilisée reste l'aloé vera en raison de ses propriétés et surtout sa facilité de mise en culture. D'origine d'Afrique du Nord, l'aloé vera est cultivée partout dans le monde et notamment en Espagne, au Mexique et dans le sud des Etats-unis. Appelé Aloé Barbadensis ou encore Aloé vulgaris par les scientifiques, il est plus connu sous le nom d'aloé vera, (aloès vrai), aloès de Curaçao ou sabila (en espagnol). Les feuilles plutôt étroites (en comparaison des autres variétés d'aloé) sont longues, dentées. Du centre s'élève une inflorescence avec de nombreuses fleurs jaunes en forme de tube. Au bout de 4 à 5 ans, le cactus atteint environ un mètre : on peut commencer à prélever ses feuilles pour la fabrication de remèdes ou de cosmétiques.


« II existe plus de 250 variétés d'aloès ; mais 3 ou 4 seulement présentent des propriétés significatives du point de vue des soins et de la médecine. Celle qui offre le meilleur potentiel, parce que riche en minéraux, en vitamines, en acides aminés et en enzymes est l'Aloé » Barbadensis Miller », communément appelée Aloé Vera. On pense que le mot "aloé" vient de l'arabe Alloeh, qui signifie substance amère et brillante, alors que « vera » est le mot latin pour dire "vrai ", parce que, dans l'ancien temps, cette variété était considérée comme la plus efficace du point de vue médical.


L’Aloé Vera, tout comme les autres plantes de cette famille, pousse uniquement sous les climats chauds. On en trouve dans les régions les plus sèches et chaudes des 5 continents. C'est une plante grasse - ayant l'apparence d'un cactus - vivace, de la famille des liliacées, tout comme l'oignon, l'ail, l'asperge, le lys et la tulipe. L'Aloé Vera se caractérise par de longues feuilles vertes et fermes, en forme de sabres, avec une extrémité pointue, et de chaque côté, des piquants d'apparence plutôt redoutable. Les feuilles grandissent à partir d'une sorte de chou. Au moment de la floraison au printemps ou en automne, une grappe de fleurs jaunes brillantes s'épanouit au sommet d'une tige qui s'érige au milieu de la plante.

Le genre Aloé appartient à un groupe plus important de plantes, les xérôides, ainsi appelées parce qu'elles ont la faculté de fermer leurs stomates (toutes petites ouvertures dans l'épiderme de la feuille) pour maintenir l'eau à l'intérieur de la plante. Cette faculté de rétention d'eau permet aux membres du groupe des xérôides de survivre pendant de longues périodes de temps sec ou dans un environnement de sécheresse. Ces végétaux ont aussi la propriété apparemment miraculeuse (due à leur composition chimique), d'obturer quasi instantanément toute blessure de la partie extérieure de leur «peau» et ainsi de s'opposer à toute fuite de cette eau si précieuse qu'ils contiennent... C'est précisément ce pouvoir de l'Aloé Vera de se soigner lui-même qui mirent les anciens sur la voie de son usage en tant que plante curative.
Lorsqu'elle est cultivée à des fins de commercialisation, la plante doit se développer pendant 3 ou 4 ans avant d'être mûre, c'est à dire quand le gel qu'elle contient dans ses feuilles est parvenu à son potentiel le plus élevé du point de vue des composants nutritionnels. Au stade de la maturité, les feuilles situées vers l'extérieur peuvent atteindre 60 à 90 centimètres de hauteur et peser environ 1,5 à 2 kilos chacune. Les feuilles les plus grandes protègent les plus jeunes qui poussent au centre. Les plants engendrent des petites « répliques » appelées « pups » qui sont soigneusement repiquées. Toutes les étapes de la culture et de la récolte sont obligatoirement manuelles pour éviter de meurtrir les feuilles et d'exposer le gel à l'air et à la lumière, car il s'oxyderait et perdrait ses vertus nutritionnelles et médicamenteuses.

UN COFFRE AUX TRÉSORS DE LA NATURE

L'Aloé Vera est un véritable magasin de composants nutritionnels - plus de 200 ont été identifiés par les scientifiques. La liste des vitamines, minéraux, enzymes et acides aminés ressemble à un dictionnaire de la nutrition. Les chercheurs continuent à étudier la plante pour en percer tous les secrets. Mais, pour le moment, l'idée dominante semble être que c'est à la synergie entre cet ensemble de composants nutritionnels que l'Aloé Vera doit ses propriétés « magiques

Nul doute qu'au fur et à mesure des progrès technologiques, la liste des composants nutritionnels identifiés et celle de leurs combinaisons bénéfiques s'accroîtront.

Enzymes, les clés de la vie

On connait leur rôle essentiel dans les processus vitaux chez les hommes et chez les animaux. Leur fonction est de transformer les protéines des aliments en acides aminés. qui sont alors absorbés par l'organisme et reconvertis en protéines corporelles par les enzymes. Celles-ci servent donc à transformer notre nourriture en énergie destinée à chacune de nos cellules, mises ainsi en état de fonctionner, et par là, à l'ensemble de notre corps. La question se pose de savoir ce qui dynamise les enzymes elles-mêmes et permet à ce processus chimique complexe de perdurer. La réponse se trouve dans les vitamines et les sels minéraux sans lesquels l'ensemble se gripperait. Par exemple, l'organisme ne peut briser ou utiliser une protéine sans zinc et vitamine Bb. Les vitamines B 1, B2 et B3 (niacine) sont essentielles à la production d'énergie.
De même que l'on attribue les remarquables propriétés curatives de l'Aloé Vera à l'action synergétique complexe de ses composés nutritionnels, l'organisme est un ensemble complexe de processus chimiques d'interactions d'agents nutritifs. Le mouvement des muscles en est un bon exemple. Pour que cela fonctionne, le corps a besoin d'énergie - oxygène et hydrates de carbone-complétée par une batterie de vitamines et de minéraux dont Bl, B2, B3, B5, calcium, magnésium et fer.
Les vitamines A, C et E, avec les minéraux zinc et sélénium, sont de puissants agents anti-oxydants, tandis que les vitamines B3, B5 (acide pantothénique),Bb et B12, en association avec la choline, le calcium, le magnésium le zinc, le manganèse, le chrome, les vitamines A, C et E et le sélénium, ont un effet très bénéfique sur les fonctions cérébrales.

COMPOSANTS DE l'ALOE VERA

Les vitamines

A (beta carotène) : pour la vue, la peau, les os, la lutte contre l'anémie
B1 (thiamine) : pour la croissance des tissus et l'énergie
B2 (riboflavine) : en association avec Bb, produit les cellules sanguines.
B3 (niacinamide) : favorise la régulation métabolique. B6 (pyridoxine) :comme la vitamine B2
B12 (cyanocobalamine) : très présente dans la viande et les produits laitiers, très rare dans les végétaux, elle est extrêmement bénéfique pour les végétariens. Sa carence se traduit par de l'anémie et des troubles neuro-pathologiques.
C (acide ascorbique) : combat l'infection par stimulation du système immunitaire.
E (tocophérol) : avec la vitamine C, elle aide à combattre les infections et à les guérir.
plus l'acide folique, vitamine B complexe : pour la formation du sang.

Les minéraux

Sont présents dans l'Aloé Vera plus de 20 sels minéraux, tous essentiels à notre santé
Calcium et phosphore : pour la croissance des os et des dents.
Potassium (sorbate) : pour la régulation des composants fluides du sang et des muscles.

Fer : apporte l'oxygène aux globules rouges du sang et favorise la résistance à l'infection.
Sodium : avec le potassium, maintient les niveaux d'équilibre de l'eau et des autres fluides dans le corps et transporte les acides aminés et le glucose vers les cellules.

Choline : composant de la lécithine, est nécessaire au métabolisme. Magnésium et manganèse : aident à préserver le système nerveux et les muscles.
Cuivre : pour la formation du sang.
Chrome : facilite la régulation du taux de sucre dans le sang, le métabolisme du glucose et le système circulatoire.
Zinc : dynamise le système immunitaire et l'activité des protéines dans la cicatrisation.

Mono et Polysaccharides
Les polysaccharides à longue chaine de l'Aloé Vera sont considérés comme des éléments essentiels de ses propriétés « magiques », Au contraire, les monosaccharides ne sont que de simples sucres que l'eau ne peut pas détruire (voir ci-après page « Pouvoirs de guérison »)
Cellulose, glucose, mannose, aldonentose Acide uronique, lipase, alinase
l-rhamnose
Acemannan : on a récemment découvert son importance dans le traitement des maladies à immuno-déficience, telles le cancer et le sida.
Un nombre croissant de médecins et de praticiens très expérimentés ont depuis longtemps eu recours à l'Aloé Vera et ont pu se rendre compte concrètement de son efficacité. Ils estiment que l'un des facteurs déterminants du pouvoir curatif, apparemment miraculeux de cette plante, est la présence des polysaccharides. Ainsi, la concentration en polysaccharides aurait un lien directe avec les effets bénéfiques des produits concernés, qu'il s'agisse d'applications par voie orale ou externe.

Acides aminés essentiels

Ensembles organisés de protéines, les acides aminés influencent les fonctions cérébrales, y compris celles d'ordre émotionnel. Ils jouent un rôle dans toutes les fonctions de l'organisme, « essentiel » signifiant que l'organisme n'est pas en mesure de les fabriquer lui-même.
Sept des huit acides aminés classés < essentiels > sont présents dans l'Aloé Vera, de même que onze des quatorze acides aminés de < second rang » que le corps engendre à partir des huit « essentiels »
Isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénilalanine : pour l'assimilation des protéines, le pancréas et la rate, le renouvellement des cellules sanguines, la prévention de l'anémie, la résistance à la maladie, le foie, la digestion, la formation des muscles, l'insomnie, le traitement des états dépressifs.
Thréonine, valine.
Les acides aminés secondaires sont
Acide aspartique, acide glutamique, alanine, arginine,l/2 cystine, glycine, histidine, hydroxiproline, proline, sérine, tyrosine.

Enzymes

Phosphatase, amylase.
Bradikynase : stimule le système immunitaire, analgésique, anti-inflammatoire.
Catalase : évite l'accumulation de l'eau dans le corps. Cellulase : aide à digérer la cellulose.
Créatine phophakinase : enzyme musculaire.
Nucléotidase Phosphatase alcaline.
Protéolytiase : hydrolise les protéines à l'intérieur de leurs constituants.
Acides gras : tous insaturés et indispensables pour la santé. L'un d'entre eux, l'acide caprylique, est utilisé dans le traitement des mycoses.

Lignine, Saponines, Anthraquinones
la lignine pénètre facilement dans la peau, mais personne ne sait vraiment ce qui se passe. Les saponines sont à la fois dépuratives et antiseptiques. Les anthraquinones ont des propriétés analgésiques et laxatives
Aloihe : antibiotique, cathartique. Isobarbaloihe : analgésique, antibiotique. Anthranol. Anthracène. Acide aloétique : antibiotique. Aloé émodine : bactéricide, laxatif. Acide cinnamique: germicide, fongicide. Ester d'acide cinnamique: analgésique, anesthésique. Huile éthérée: tranquillisant. Acide chrysophanique : fongicide pour la peau. Résistanol.

PROPRIÉTÉS CURATIVES

A première vue, les propriétés thérapeutiques de l'Aloé Vera semblent presque incroyables. Cela ressemble, dans une sorte de raccourci du temps, à la lecture d'un catalogue en désordre, de prétentions de toutes sortes annoncées par quelque bonimenteur enthousiaste vendant de l'huile de serpent à la fin du XIXe siècle. Nombreux sont ceux qui se demandent comment une simple plante peut offrir une telle gamme d'effets bénéfiques, comment l'Aloé Vera serait l'un des agents de détoxification les plus efficaces, un puissant stimulant du système immunitaire, un anti-inflammatoire, un analgésique, un stimulant de la croissance des cellules, un accélérateur de la cicatrisation des tissus, un antiseptique, une source très riche en substances nutritives, une aide à la digestion et tout cela, simultanément ?
Selon le docteur Bruce Hedendal, du Centre de Chiropraxie et de Nutrition Hedendal, spécialiste américain de premier plan, la clé du pouvoir de l'Aloé Vera réside en ce que la plante est une source très riche en mucopolysaccharides (sucres à longue chaine MPS), aussi vitaux pour l'organisme que des briques pour une maison. On les trouve normalement dans toutes les cellules du corps humain car nous les avons fabriqués au cours des dix premières années de notre vie. Par la suite, nous devons nous connecter à des sources extérieures, et à cet égard, peu de plantes sont aussi riches que l'Aloé Vera.
Que font donc ces MPS ? Quelles fonctions remplissent-ils dans l'organisme ? Fournissent-ils une sorte de lubrification pour nos articulations ? Tapissent-ils le côlon, évitant ainsi le retour de déchets toxiques ? Ou encore, parmi d'autres effets bénéfiques, forment-ils une barrière contre l'invasion des cellules par les microbes ?

Acemannan ( à lire attentivement )

L'Aloé Vera est tout spécialement riche en acemannan, mucopolysaccharide récemment isolé par une entreprise américaine, les Laboratoires Carrington. Plutôt qu'en le surmenant, l'acemannan opère en interaction avec le système immunitaire. C'est un puissant stimulant des macrophages (les globules blancs qui détruisent les bactéries, les cellules des tumeurs, et ainsi de suite) quand il s'agit de produire des agents immunitaires comme l'interféron ou l'interleukine. Lors de la 3e conférence internationale sur les recherches antivirales, à Bruxelles, un rapport fut présenté, indiquant qu'on avait découvert que l'Acemannan agissait sur les sarcomes des souris comme inhibiteur de croissance. II avait été également testé sur des chats souffrant de leucémie féline ; 80 % des animaux ainsi traités avaient guéri, soit une complète inversion des statistiques antérieures.
Ces recherches se traduisirent en 1991 par l'approbation par le Ministère de l'Agriculture des États-Unis, de l'usage de l'Acemannan dans le traitement des fibrosarcomes chez les chiens et les chats. II n'existait auparavant aucun traitement efficace de ce cancer. Soumis à l'Acemannan, les tissus cancéreux sont en quelque sorte enrobés, la tumeur est tuée, et son ablation par voie chirurgicale est largement facilitée.
Ce mécanisme unique en son genre, associé à une action anti-virale directe, peut fournir une explication des potentialités de l'Aloé Vera quand il s'agit de soigner un éventail très large d'affections et de maladies chez les hommes et les animaux.
Qu'on le croit ou non, les bienfaits de l'Aloé Vera, tels qu'ils sont décrits ci-après, ont été testés, démontrés et certifiés, dans le monde entier, par des praticiens des thérapies alternatives et conventionnelles, et par des profanes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cosinus2

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Aloé vera ( suite et fin du post précédent)   Mar 18 Sep - 6:53

farao SUITE

DETOXIFICATION

Administré par voie orale, sous une forme buvable, l'Aloé Vera agit comme dépuratif et désintoxique (attention à n'utiliser que le gel, en évitant l'aloïne qui se trouve juste au dessous de l'écorce des feuilles). II opère sur l'ensemble de l'appareil digestif, pénètre les tissus de la peau, élimine les cellules mortes, aide à générer la croissance de nouvelles cellules et des tissus plus sains, accélérant ainsi la cicatrisation des blessures, lésions et ulcérations. Les effets seront de même nature sur une peau endommagée, si les applications sont externes.

FONCTIONS DIGESTIVES

le docteur Ivan Danhof, autorité de renommée mondiale dans le domaine de l'Aloe Vera, pense que cette plante peut être très bénéfique à l'ensemble du système gastro-intestinal. En sa qualité de professeur de physiologie de l'Université du Texas et de président des laboratoires de recherche du Nord Texas, il intervient comme consultant auprès de nombreux instituts de recherche pharmaceutique de 1 er plan et a été conseiller de !a Food and Drug Administration aux USA. II soutient que l'Aloé Vera, en raison de la présence de lactate de magnésium, est capable de ralentir l'activité stomacale et d'inverser les symptômes, occasionnels ou chroniques, dans la partie supérieure de l'appareil gastro-intestinal.
Dans une communication intitulée « Effets de la prise par voie orale de jus d'Aloé Vera sur les fonctions gastro-intestinales dans la vie courante », publiée dans la revue américaine Prévention, le docteur Jeffrey Bland, du linus Pauling Institute of Science and Médecine, en Californie, concluait en s'appuyant sur les résultats d'une enquête, que l'Aloé Vera s'avère très précieux s'agissant d'améliorer la digestion sans entrainer de diarrhées, d'obtenir un effet tampon pour normaliser le PH ( comme un alcalinisant), de réduire la proportion de levures et de promouvoir un équilibre plus favorable des bactéries de symbiose gastro-intestinale. I! peut encore intervenir spécifiquement en cas d'indigestion, d'acidité de l'estomac, de syndrome d'irritation intestinal et de colites. II a découvert que l'Aloé Vera améliorait la régularité du fonctionnement de l'intestin, et tous ceux qui ont participé aux essais, ont fait part d'un accroissement de leur niveau énergétique et d'un progrès de bien-être.
D'autres chercheurs ont remarqué que l'Aloé Vera traversait les parois des viscères, évacuant les bactéries nocives et permettant le réensemencement avec des bactéries utiles. D'où une réduction de l 'inflammation et un accroissement de l'absorption des éléments nutritifs.

PROBLÈMES CARDIAQUES

Le docteur Danhof a découvert que les sels d'isocitrate de calcium contenus dans l'Aloé Vera pouvaient aider les personnes souffrant d'affections cardiaques ou ayant des antécédents familiaux de cette nature. Face à ces situations à risques, il recommande de boire quotidiennement du jus d'Aloé Vera. Sa découverte a été confirmée par d'autres chercheurs : en 1984, lors du congrès annuel de l'American Collège of Angiology et de l'International Collège of Angiology, le Dr 0. P. Agarwal a présenté une communication qui s'appuyait sur les résultats d'une étude menée pendant 5 ans auprès de 5 000 personnes souffrant d'angine de poitrine. Un complément de régime associant des cosses d'isabgo a de l'Aloé Vera s'est traduit par une diminution sensible de cholestérol et de la fréquence des crises. Au bout de 5 ans, tous les patients étaient en vie et ne présentaient aucune séquelle due à des effets secondaires.
D'autres études ont montré que des prises quotidiennes d'Aloé Vera pouvaient entraîner en quelques semaines une baisse du taux de cholestérol dans le sang de 12 à 14 points et une diminution de la pression artérielle. L'explication de ces effets bénéfiques n'est pas encore connue, mais les recherches progressent.

CANCERS ET SYSTÈME IMMUNITAIRE

Des résultats encourageants, déjà mentionnés, ont été obtenus en traitant à l'Aloé Vera des animaux atteints de cancers. I) semblerait que la plante puisse aussi jouer un rôle dans les traitements des cancers chez les humains. Le docteur Danhof rapporte que l'Aloé Vera pourrait entraîner le déblocage du facteur Alpha de nécroses tumorales. Une étude menée par le département d'épidémiologie de l'Université d'Okinawa, au Japon, a mis en évidence l'apport de prises quotidiennes d'Aloé Vera dans la prévention de la survenance du cancer du poumon chez les fumeurs.
D'une manière générale, l'Aloé Vera peut avoir un effet remarquable sur le système immunitaire en tant que stimulant, soutien et régulateur. Plus spécifiquement, son intérêt pour les malades du Sida se situe dans son influence positive sur l'équilibre des lymphocytes T et B. Est également reconnu son effet protecteur sur la fonction immunitaire de la peau face I
A cet égard, une étude menée dans le cadre de la M. D. Anderson Clinic du centre médical de Houston, au Texas, prend en compte les effets d'une exposition de la peau aux radiations UV et reconnaît que l'application de gel d'Aloé Vera sur la peau, avant les tests, protège complètement les cellules immunisées.

ANTI-INFLAMMATOIRE

L'Aloé Vera est très généralement utilisé dans le traitement des cas d'ostéoarthrite et d'arthrite rhumatoïde en raison de son action de type stérôidienne sans effets secondaires. II peut aussi réduire les rougeurs, douleurs et enflures, liées aux entorses, foulures, tendinites et contusions. J'ai fait allusion dans mon introduction, à mon expérience personnelle du traitement des coups de soleil. Dans son livre < Herbal Medecine : The Natural Way to Get Weil and Stand Weil >, Dian Dincin Buchman suggère son usage en cas de brûlures, piqûres d'insectes, acné et cloques (celles provoquées par le sumac vénéneux. En fait, les éruptions de toutes sortes se trouvent calmées par une application de gel d'Aloé Vera sur la partie enflammée.

AGENT CICATRISANT

Nous avons déjà examiné la faculté de l'Aloé Vera à régénérer les cellules, ce qui en fait un puissant agent pour la cicatrisation de toutes espèces de blessures, tant internes qu'externes. Le docteur Danhof observe qu'il peut accélérer la consolidation des fractures osseuses en stimulant la coopération du calcium et du phosphore - deux minéraux essentiels à la croissance et à la solidité des os -. L’Aloé Vera, on le sait, régénère les tissus de la peau, huit fois plus vite que la normale. En tant qu'antiseptique, antibiotique et bactéricide naturel, il peut guérir tout un ensemble d'infections, y compris celles d'origines fongiques. Le professeur Pi etroni, dans The famil y Guide to Alternative Health Care plaide pour son usage contre le pied d'athlète, la teigne, le muguet et les vulvites. Quant à Ross Trattler, auteur de Becter Health through Natural Healing, il le recommande pour soigner les verrues et les hémorroïdes, sans oublier les vers intestinaux. Dian Buchman, déjà citée, a constaté l'efficacité de l'Aloé Vera pour adoucir et éliminer les indurations sur les pieds, les mains et les coudes.

AGENT D'HYDRATATION ET DE COHÉSION

l'Aloé Vera est un hydratant de la peau d'une efficacité incomparable. II intervient de deux façons : par sa faculté à véhiculer les éléments nutritifs et l'humidité vers l'intérieur, facilitant ainsi leur pénétration et leur absorption à travers les sept couches de la peau, et, grâce à ses polysaccharides, par la constitution d'une sorte de barrière qui empêche l'eau de ressortir. II convient particulièrement bien aux peaux sèches, et aussi aux peaux délicates, en raison de ses composants antibiotiques et antihistaminiques.

FACTEUR DE JOUVENCE

Suite aux travaux qu'il a menés pour découvrir le secret du pouvoir de rajeunissement de l'Aloé Vera, le docteur Danhof a découvert que la plante avait la propriété d'accroitre de 6 à 8 fois la vitesse de production des cellules de fibroplaste.
Ces cellules, situées dans le derme, sont responsables de la fabrication du collagène, cette protéine qui entretient la peau et lui garde sa fermeté et sa souplesse. Qu'il soit question de l'exposition au soleil, ou du processus normal de vieillissement, les fibroplastes ralentissent leur production de collagène. Lorsque nous prenons de l'âge, la qualité du collagène s'amenuise et les rides s'approfondissent. Or, le docteur Danhof a constaté que non seulement l'Aloé Vera améliorait la structure des cellules de fibroplaste, mais qu'il accélérait aussi le processus de fabrication du collagène. Une fois encore, la clé réside dans la présence des polysaccharides et dans leur propriété à fixer l'eau. Beaucoup de produits qui promettent un rajeunissement de la peau, ne l'hydratent que temporairement ; ils ne stimulent pas la production de collagène et les rides faciales ont tendance à persister.
La production de collagène n'est pas la seule contribution de l'Aloé Vera à la lutte contre le vieillissement. Quand on prend de l'âge, on voit souvent apparaître des taches sur les mains dont l'origine est interne (processus chimique complexe), mais aussi externe, telle l'exposition au soleil. Or l'Aloé Vera contient un agent bloquant puissant, capable d'inverser ce processus en fournissant à la peau, au niveau des cellules, les composants nécessaires à sa vitalité, à sa souplesse, à sa douceur. Le docteur Danhof a expérimenté les effets de l'Aloé Vera sur ses propres mains : chaque jour, il a procédé à des applications sur une de ses mains (toujours la même) et a constaté une différence surprenante : la main non traitée comportait de nombreuses taches et l'autre, aucune

POUVOIR D'ADAPTATION

C'est là sans doute la plus extraordinaire propriété de l'Aloé Vera qui, de lui-même, agit de façon appropriée selon les spécificités des situations et celles des individus qui réagissent si diversement et de manière surprenante. Ayant pris, par exemple, de l'Aloé Vera pour soigner leur asthme, ou leur arthrite, ils se sont aperçus que leurs gencives cessaient de saigner, ou que l'état de leur peau s'améliorait.
Après cette évocation de quelques unes des étonnantes propriétés de cette plante apparemment miraculeuse, on pourrait aussi ajouter qu'elle peut contribuer à maintenir en bon état le foie et les reins, et même à rétablir les dysfonctionnements hépatiques. Citons encore les effets bénéfiques ressentis par les diabétiques à la suite d'une réduction de la proportion de sucre dans le sang et à la remise en ordre du mécanisme naturel de sa libération. II m'est pénible de devoir témoigner que toutes les recherches ayant abouti à ces découvertes, furent menées dans d'autres pays que le Royaume-Uni. Peut-être peut-on l'expliquer en rappelant que l'Aloé Vera, au regard des conditions requises pour les essais, est pour nous très nouveau et que, dans leur grande majorité, les praticiens de la médecine conventionnelle n'ont pas voulu s'y consacrer, ou encore sont restés sceptiques à propos de l'indépendance de telles recherches. »
A. Barcroft, Aloe Vera, remède naturel de légende, 1997.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aloe Vera   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aloe Vera
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aloe Vera
» Doute sur composition cosmétiques Aloe Vera
» L'Aloe vera, un baume pour le corps.
» aloe vera
» GUERI DE LA DS GRACE A L'ALOE VERA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Se Soigner au naturel :: THERAPIES POUR SE SOIGNER :: Phytothérapie-
Sauter vers: